IL ÉTAIT UNE FOIS… STAN MIKITA

Découvrez ou redécouvrez les joueurs qui ont fait l’histoire de notre sport à travers cette série d’articles sur les légendes de la NHL.

«On se souviendra toujours de Stan Mikita comme d’un champion, d’un innovateur et d’un maître du jeu. Il incarnait les Blackhawks de Chicago, et son brio est illustré par les records d’équipe qu’il détient encore. La longévité de sa carrière a montré sa passion pour le hockey.”  John McDonough, président des Chicago BlackHawks.

Il était une fois… Stan MIKITA.

Stanislav Gvoth naît le 20 mai 1940 en Tchécoslovaquie. Suite à l’arrivée du communisme, les parents du petit Stan, alors âgé de 8 ans, décidèrent de le confier à son oncle et sa tante résidant alors au Canada. “ Quand je suis arrivé à la gare de Prague et que j’ai vu le train, j’ai réalisé que je quittais ma famille. Je me suis alors accroché à un poteau et je me suis mis à hurler. Pendant tout le trajet j’ai pensé à sauter du train pour rejoindre mes parents.”

A son arrivée en Ontario, Stan découvre à la fois le luxe d’avoir une maison avec une chambre pour chacun, mais également l’électricité dans toutes les pièces. Le jeune Stan commence le hockey dans la rue, avec un groupe d’enfants jouant dehors. Mais la différence de langage est un handicap pour Mikita, qui subit les moqueries de ses camarades.

Plus tard Mikita prend le nom de famille de son oncle, et commence à s’exprimer sur les patinoires de hockey en jouant au niveau junior avec l’équipe de sa ville d’adoption, Saint Catharines. Stan Mikita obtient alors, en 1958, un essai avec les BlackHawks de Chicago.

Malgré son petit gabarit, 1m75 pour 77kg, Stan Mikita s’impose dès sa première saison (1959-1960) en gagnant sa place dans l’équipe grâce à 26 points.  La saison suivante (1960-1961), il inscrit 53 points et aide Chicago à se qualifier pour les play-offs.

Lors de ces play-offs, Mikita inscrit 11 points en 12 matchs. En finale, les BlackHawks affrontent les Red Wings de Detroit; et c’est grâce à son jeune duo, Hull-Mikita que Chicago remportera, cette année-là, sa première coupe Stanley depuis 23 ans et mettra fin au règne des Canadiens de Montréal.

Au fil des ans, Stan Mikita devient un marqueur efficace, menant notamment la ligue en 1963-1964. Cependant Mikita est trop souvent pénalisé.. ses 146 minutes au cours de cette saison font de lui l’un des joueurs les plus indisciplinés de la NHL. Mais Mikita va s’assagir en passant de 100 à 12 minutes de pénalité en deux ans, après que sa fille lui ait demandé pourquoi il était souvent dans un coin à regarder les autres jouer.

Stan Mikita alors uniquement concentré sur le jeu, réalise en 1966-1967 la plus belle saison de sa carrière avec 97 points. Cette année-là, il devient le premier joueur de l’histoire à gagner le trophée Art Ross, le trophée Hart et le trophée Lady Byng, avant de réaliser le même exploit la campagne suivante.

En 1971 et en 1973, les Blackhawks échouent en finale face aux montréalais d’Yvan Cournoyer. Lors de ces deux campagnes de play-off, Mikita inscrit de nombreux points: 5 buts et 13 passes en 1971 et 7 buts et 13 passes en 1973.

Au cours de sa carrière, Mikita aura également marqué le monde du Hockey par son esprit d’innovation. En plus d’avoir été l’un des premiers à porter un casque, Mikita est à l’origine des palettes de crosses courbées. C’est en 1962 lors d’un entraînement que Mikita a, par hasard, inventé la palette courbée.

Au moment d’entrer sur la glace, Mikita tord sa palette entre la porte ouverte et la balustrade. Refusant de retourner au vestiaire pour changer de crosse, Mikita tira de toutes ses forces par frustration. Mais la rondelle s’est déplacée différemment, et Mikita a aimé ce qu’il a vu. Accompagné de Bobby Hull, les deux coéquipiers testent toutes sortes de tirs et essaient différentes manières de tordre leurs palettes. Grâce à cette découverte, le duo Hull-Mikita figurera dans les 10 meilleurs marqueurs de la ligue 8 saisons de suite.

Au fil des ans, Mikita devient logiquement l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise de l’Illinois. Il inscrit en tout 1467 points en saison régulière et 150 en série éliminatoire. En plus de dominer ces deux classements, Mikita est celui qui a effectué le plus de matchs sous le maillot des BlackHawks avec 1396 matchs au compteur.

En 1980 et après 21 saisons en NHL sous le chandail des BlackHawks, Stan Mikita prend sa retraite avec 1 coupe Stanley, 4 trophées Art Ross, 2 trophées Hart et 2 trophées Lady Byng.

Dans la foulée, son numéro 21 a été le premier numéro retiré par les BlackHawks. 3 ans plus tard, Mikita sera intronisé au Temple de la renommée.

Avec 1 467 points en 1 396 matchs, Stan Mikita a marqué bien plus que les BlackHawks de Chicago… En 2018 le monde du hockey a perdu une de ses légendes… Une de ces légendes qui laissera, à jamais, une trace dans l’histoire de ce sport et qui restera, pour toujours, dans nos mémoires.

Auteur: BAUDOIN Lucas                       Sources: NHL.com , Journaldemontreal.ca , hockey-reference.com .





Laisser un commentaire